3e Atelier Découverte Coopérative intégrale
Catégorie : ECONOMIES
Ajouté le : 11/03/2016
Auteur : Agnes Transition
Lectures : 1258

Vers une "coopérative intégrale" à Marseille ?

Depuis novembre 2015, des ateliers découverte de ce concept venu de Barcelone se tiennent, accueillant à chaque fois des marseillaisEs curieusEs. 

Mardi 8 mars 2016, a eu lieu le 3e Atelier au plan M dans le 1er arrondissement, prés de St-Charles. 

Voici la synthèse des échanges. 

L’objectif de ce temps d’échange : quelles visions,  quelles envies, quel investissement personnel dans le collectif ?
1. Tour de table des visions de la Coopérative Intégrale

Un ensemble de coopératives liées entre elles 
Le rassemblement d’acteurs, d’entrepreneurs, qui proposent des biens et des services de manière alternative, démocratique
Il est temps de rassembler les initiatives sur Marseille
Il n’y a pas de définition c’est une pratique de regroupements coopératifs,  une dynamique coopérative de coopérateurs
Pour que ça marche, il faudra être au pied du mur
Cela viendra des besoins ‘urgents’ et nécessaires. Pour que ça marche il faut y associer ceux qui ont besoin de ces systèmes alternatives, en plus de ceux qui ont envie d’en bénéficier et d’y participer
Cela ne doit pas être un copier-coller de ce qui a été réalisé à Barcelone, à Toulouse, etc.
Des alternatives à l’Etat et au marché, politisées 
Il s’agit d’être acteurs, de se responsabiliser
Il est nécessaire de beaucoup communiquer pour aller chercher les acteurs
Il s’agit de créer un mouvement pour que ce ne soit pas une « dernière chance », au pied du mur
Pour ne plus subir les actions mais en être à l'initiative
Un ensemble d’entrepreneurs qui placent le social de l’environnement direct au cœur de leur action
De l’économie circulaire entre les entrepreneurs, des synergies qui bénéficient les unes aux autres
La coopérative intégrale n’est  pas une convergence ni un outil. Il faut que ça reste fondamental, ne pas lui coller des étiquettes
L’essentiel est que chacun doit s’exprimer et pouvoir trouver sa place dans cet écosystème

2. Atelier de pense/écoute
À l’issue des temps en binôme voici les différentes propositions répondant aux 3 questions

1. Pourquoi suis-je là ?
2. Qu’est-ce-que j’espère accomplir ?
3. Que souhaiterais-je apporter ?

suite à une analyse de ces propositions,  4 thèmes d’échanges et de travail sont ressortis de  l’atelier :

 DECOUVRIR les concepts
Avec et pour toute personne souhaitant faire du retour d’expériences sur les coopératives intégrales, de l’arpentage d’ouvrages, d’analyse juridique... cet espace d’échanges propose de formaliser, au fur et à mesure, des éléments notamment des principes, des valeurs, des objectifs à partager, qui évoluent avec la dynamique 

 STRUCTURER des actions
Avec et pour toute personne souhaitant concevoir des moyens de mobiliser, d’aller chercher ou d’inviter à venir les acteurs et les actrices de cette coopération. Il s’agit également d’imaginer les moyens d’accueil et de création des conditions de convivialité et bienveillance. Les participants travaillent également à  la prévention des conflits

 CONNAITRE les alternatives 
Avec et pour tous ceux qui souhaitent (mieux) connaître et/ou faire connaître les initiatives existantes ou en devenir sur Marseille et alentours. Les éléments seraient capitalisés et diffusés 

 FABRIQUER des alternatives
Pour tous ceux qui souhaitent créer ou faire évoluer leur projet, en coopération avec les autres

Il est précisé que tous ces groupes sont éphémères’ dans le sens ou ils évolueront en même temps que la dynamique. Il est également précisé que chaque groupe bouge en parallèle avec les autres.

Le prochain Atelier (4e) : dans la semaine du 11 avril (inscrivez-vous sur le sondage : ici ). Le lieu sera chercher en fonction du nombre de personnes inscrites. Il sera animé par Aurélien et Sophie. 


  

Les 4 derniers commentaires

Auteur Commentaire
Aucun commentaire dans la base de données
Commentaires : 0 
[ Consulter tous les commentaires ]
Pseudo :
Evenements

En soutien aux Zadistes de Notre Dame des Landes et contre toutes les mesures policières qui mettraient fin à une expérience d'autogestion écocitoyenne qui s'est inscrit dans la durée.
Pour s'opposer à toute tentative de criminaliser une entreprise d"un vivre autrement" sans violence et dans la liberté et le respect de l'environnement. Non la ZAD n'est pas une zone sans droits, c'est un lieu où les droits de l'humain prévalent sur les contraintes de la finance et du profit.
https://www.facebook.com/events/1511948598924285/

Fessebouc
S'inscrire à la Newsletter
Tribune libre

Loading
Chargement en cours...



 
Code de sécurité :
Recopiez le code ci-dessus :
 


Smilies

Login
Pseudo :
Pass :
 Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

  Membres
 · Admins : 9
 · Membres : 928 [Liste]
 · Dernier : MichaelBaG
  Qui est en ligne ?
 · Visiteurs : 17
 · Membre : 0
 · Admin : 0

Generated in 0,017762s