Coopérative intégrale, un nouveau projet à Marseille
Catégorie : ECONOMIES
Ajouté le : 25/11/2015
Auteur : Agnes Transition
Lectures : 2313

« L’idée est relativement simple : créer un vaste réseau d’initiatives, de projets concrets et d’entreprises solidaires qui reprendraient l’ensemble des éléments basiques d’une économie : la production, la consommation, le financement… En articulant coopératives, monnaies sociales, autoemploi et action collective, le but est de créer un espace de « relations économiques coopératives et solidaires entre personnes et acteurs économiques, qui puissent sortir des règles du marché » (Programme de la Convergence des initiatives citoyennes-2015). 

Plus d'une trentaine de marseillais-es ont participé à l'atelier-découverte jeudi 12 novembre 2015. 
2eme atelier = Jeudi 21 janvier de 18h à 20h, à l'Equitable café 

3eme atelier = Mardi 8 Mars à 19h, au Plan M (9 rue de la rotonde, 1er) , cliquer ici pour lire la synthèse ou ci dessous

4eme atelier = dans la semaine du 11 avril 2016, lieu à préciser, INSCRIVEZ VOUS sur le sondage de dates ! 

Pour recevoir de l'information et rejoindre le projet, abonnez-vous à la newsletter dédiée ici

-------------------------------------------

En savoir plus // Synthèse du 1er & 3e Atelier découverte : 

1er ATELIER - Projet marseillais de Coopérative intégrale

Suite au premier atelier de partage autour du concept de la "coopérative intégrale", Jeudi 12 novembre 2015, dans le cadre des Convergences des initiatives citoyennes du territoire, voici quelques retours de nos échanges. 
Deux outils communication vous sont proposés : si vous désirez vous impliquer dans le montage de ce projet, abonnez-vous à la liste de discussion ; si vous désirez uniquement suivre les avancées du projet, abonnez-vous à l'infolettre.

Un grand merci aux organisateurs de la Quinzaine pour la Convergence des initiatives citoyennes (l'association La Plateforme), à l’Équitable café pour nous avoir accueilli et à la Transition citoyenne pour nous permettre dans un 1er temps d'utiliser ces outils numériques. 

 

Bar camp#1 "Qu'est ce qu'une coopérative intégrale ?"
Sur cette tablée, nous avons pu exprimer par des dessins, symboles et quelques mots-clés, notre compréhension de la définition d'une coopérative intégrale. La fresque ainsi réalisée avec la création de chacun a pu être partagée. 
    
En complément de la vidéo introductive, nous avons pu également parcourir un certain nombre d'articles.

Retrouvez ici les liens vers ces ressources documentaires : 
- Reporterre : Ni capitalisme, ni Etat ; A Toulouse une coopérative
- Utopia : Coopérative intégrale un autre système 
- les Maîtres ignorants : Qu'est-ce qu'une coopérative intégrale? 
- Bastamag : La coopérative intégrale, ou comment répondre aux besoins individuels et collectifs hors des règles du marché
- Frituremag : une coopérative intégrale à Toulouse
- S!lence : Trois questions à Enric Duran

Par villes : Barcelone Toulouse Nantes (+ triptyque conférence) ; Ile-de-France ; Dordogne Berry

News ! lire cet article : "une coopérative intégrale, une transition "hors du capitalisme"

Bar camp#2 "Quelles sont mes motivations ?" 
Grâce au jeu des post-it, nous avons pu mieux identifier nos envies, les raisons de notre venue à l'atelier, les attirances que nous avions vis-à-vis de ce projet. 
   
–                    S'informer, savoir comment ça fonctionne / voir la faisabilité
–                    Vérifier quel impact auprès des publics précaires avancés
–                    Repérer les dynamiques qui existent déjà
–                    C'est intéressant d'entrer dans le processus de mise en lien des dynamiques coopératives qui existent déjà / fédérer les initiatives citoyennes et solidaires dans tous les domaines de la vie courante / renforcer les initiatives existantes : un archipel d'initiatives existe il faut en faire un écosystème / mettre en commun les initiatives
–                    Le passage du micro au macro / changer d'échelle
–                    Esprit et dynamique intéressante
–                    Voir ce que pourrait être une société idéale qui se passerait d'Etat
–                    Faire des choses entre nous : du marchand et du non-marchand
–                    Inventer un autre système, alternative au capitalisme
–                    Inventer d'autres relations humaines, d'autres relations sociales, d'autres relations au monde, renforcer le lien social
–                    Incarner une utopie concrète / organiser un territoire libéré
–                    Favoriser le local pour plus d'appropriation, tout en restant ouvert
–                    Affirmer que la transition est en marche
–                    Voir comment contribuer à un projet collectif commun
–                    Correspond à des recherches dans un cheminement personnel / quête sociale
–                    Politique avec un grand P
–                    Besoin de faire/comprendre/rencontrer/faire avec
–                    Inventer des solutions collectives à nos impasses individuelles
–                    Glaner des idées pour rebondir
–                    Pour l'Espoir
–                    Participer à la base d'un nouveau processus
–                    Approfondir des connaissances sur des champs très variés
–                    Profiter du modèle systémique
–                    Démarche positive constructive

Bar camp#3 "Qu'est-ce que j'en attend?"
A travers la réalisation d'une carte mentale, d'un schéma des interconnexions, nous avons pu échanger sur les axes, les objectifs d'un tel projet. 

Prochainement plus d'infos sur cette 3e partie. 

3e ATELIER - Vers une Coopérative intégrale marseillaise ? 

Mardi 8 mars 2016, a eu lieu le 3e Atelier au plan M dans le 1er arrondissement, prés de St-Charles. Voici la synthèse des échanges. 

L’objectif de ce temps d’échange : quelles visions,  quelles envies, quel investissement personnel dans le collectif ?
1. Tour de table des visions de la Coopérative Intégrale

Un ensemble de coopératives liées entre elles 
Le rassemblement d’acteurs, d’entrepreneurs, qui proposent des biens et des services de manière alternative, démocratique
Il est temps de rassembler les initiatives sur Marseille
Il n’y a pas de définition c’est une pratique de regroupements coopératifs,  une dynamique coopérative de coopérateurs
Pour que ça marche, il faudra être au pied du mur
Cela viendra des besoins ‘urgents’ et nécessaires. Pour que ça marche il faut y associer ceux qui ont besoin de ces systèmes alternatives, en plus de ceux qui ont envie d’en bénéficier et d’y participer
Cela ne doit pas être un copier-coller de ce qui a été réalisé à Barcelone, à Toulouse, etc.
Des alternatives à l’Etat et au marché, politisées 
Il s’agit d’être acteurs, de se responsabiliser
Il est nécessaire de beaucoup communiquer pour aller chercher les acteurs
Il s’agit de créer un mouvement pour que ce ne soit pas une « dernière chance », au pied du mur
Pour ne plus subir les actions mais en être à l'initiative
Un ensemble d’entrepreneurs qui placent le social de l’environnement direct au cœur de leur action
De l’économie circulaire entre les entrepreneurs, des synergies qui bénéficient les unes aux autres
La coopérative intégrale n’est  pas une convergence ni un outil. Il faut que ça reste fondamental, ne pas lui coller des étiquettes
L’essentiel est que chacun doit s’exprimer et pouvoir trouver sa place dans cet écosystème

2. Atelier de pense/écoute
À l’issue des temps en binôme voici les différentes propositions répondant aux 3 questions

1. Pourquoi suis-je là ?
2. Qu’est-ce-que j’espère accomplir ?
3. Que souhaiterais-je apporter ?

suite à une analyse de ces propositions,  4 thèmes d’échanges et de travail sont ressortis de  l’atelier :

 DECOUVRIR les concepts
Avec et pour toute personne souhaitant faire du retour d’expériences sur les coopératives intégrales, de l’arpentage d’ouvrages, d’analyse juridique... cet espace d’échanges propose de formaliser, au fur et à mesure, des éléments notamment des principes, des valeurs, des objectifs à partager, qui évoluent avec la dynamique 

 STRUCTURER des actions
Avec et pour toute personne souhaitant concevoir des moyens de mobiliser, d’aller chercher ou d’inviter à venir les acteurs et les actrices de cette coopération. Il s’agit également d’imaginer les moyens d’accueil et de création des conditions de convivialité et bienveillance. Les participants travaillent également à  la prévention des conflits

 CONNAITRE les alternatives 
Avec et pour tous ceux qui souhaitent (mieux) connaître et/ou faire connaître les initiatives existantes ou en devenir sur Marseille et alentours. Les éléments seraient capitalisés et diffusés 

 FABRIQUER des alternatives
Pour tous ceux qui souhaitent créer ou faire évoluer leur projet, en coopération avec les autres

Il est précisé que tous ces groupes sont éphémères’ dans le sens ou ils évolueront en même temps que la dynamique. Il est également précisé que chaque groupe bouge en parallèle avec les autres.

Le prochain Atelier (4e) : dans la semaine du 11 avril (cf. marsdate). Le lieu sera chercher en fonction du nombre de personnes inscrites. Il sera animé par Aurélien et Sophie. 


  

Les 4 derniers commentaires

Auteur Commentaire
Aucun commentaire dans la base de données
Commentaires : 0 
[ Consulter tous les commentaires ]
Pseudo :
Evenements

[ RDV le 22 janvier à 19h à l'Equitable Café. Toutes les infos ici ]

Cette soirée sera l'occasion de découvrir ou redécouvrir le mouvement Terre de Liens et les différents moyens qui sont donnés aux citoyens pour enrayer la disparition des terres agricoles et développer l'agriculture biologique et paysanne.
Nous discuterons des enjeux liés à la préservation des terres agricoles dans le territoire de la Métropole marseillaise à travers plusieurs exemples concrets d'acquisition de Ferme par Terre de Liens en région PACA, à Aubagne notamment.

Nous vous présenterons également notre nouveau projet de préservation de ferme : les Gavottes située à Plan d'Orgon (13) 

Plus d'infos sur Terre de Liens et les Gavottes : https://terredeliens.org/les-gavottes.html

[en photo : les oliviers de la ferme des Gavottes]

Venez nous rencontrer pour en savoir plus sur le premier projet de supermarché coopératif à Marseille !!
Super Cafoutch : 14, rue Louis Astouin, 13002 Marseille
https://www.facebook.com/events/528687750841366/

Hello les Marseillais, Marseillaises !

En ce début d’année 2018, l'association Zero Waste Marseille se lance sur Marseille !
Ça se passe le 25 Janvier de 18h30 à 20h30 chez nos amis de l'Equitable Café
Cette première rencontre sera dédiée à la présentation de l'Association Zero Waste, ses actions, ses objectifs et enfin au lancement des bonnes résolutions 2018 avec une initiation au Zéro Déchet.

Venez à la rencontre des citoyens qui comme vous veulent lutter contre le trop plein de déchets et se lancer dans une démarche personnelle Zero Waste.

Ces rencontres auront lieu chaque mois à l'Equitable Café et alterneront ateliers, débats, projections et interventions de spécialistes autour du Zéro déchet.

Ensemble c'est Mieux !
Ensemble nous irons plus loin ;-)

A très vite !

Pour toute information complémentaire, vous pouvez nous écrire à l'adresse : marseille@zerowastefrance.org

Infos : https://equitablecafe.org/programmation/rencontre-zero-waste-marseille/

Vous êtes conviés à la Nuit des lanceurs d'alerte à Marseille au MUCEM le jeudi 25 janvier. 

Dans le cadre de #lanuitdesidees, le Mucem et collectif citoyenMarseilleenCommun proposent jeudi 25 janvier une série de rencontres en présence de lanceuses et lanceurs d’alerte, d’organisations de lutte contre la corruption et l’opacité, de journalistes et de personnalités venus d’Europe et de Méditerranée. Qui sont les lanceurs d’alertes ? Quels sont leurs différents modes d’actions ? Quel soutiens et relais trouvent-ils dans la société civile ? Quels types de protection juridique peuvent-ils revendiquer ? Lanceurs d’alertes : mode d’emploi.

En anglais, on les appelle whistleblowers : en « soufflant dans le sifflet », une personne ou un groupe alerte l'opinion sur une menace sociale, sanitaire, démocratique ou environnementale. Leur point commun : prendre la parole quand les autres se taisent. Des hommes, des femmes qui prennent un jour le risque de sacrifier leur carrière, leur confort, leur vie privée, pour dénoncer ce qui leur semble injuste, au nom de l’intérêt général.

​Jeudi 25 janvier de 18h à minuit
Entrée libre, Auditorium
En savoir + : http://www.mucem.org/programme/forum-des-lanceurs-dalertes

--------- PROGRAMME DE LA SOIRÉE ---------

◤ Plénière d'ouverture : Galerie de délivreurs d’alertes ◢

18h30 - Introduction : Ariane Ascaride (comédienne) 
Avec Barbara Allen (directrice scientifique de Fos Epseal), Raymond Avrillier (lanceur d’alerte de la gestion de l’eau à Grenoble), Thomas Dietrich (ex-secrétaire général démissionnaire de la Conférence Nationale de Santé, Daniel Ibanez (lanceur d’alerte contre le projet de liaison ferroviaire Lyon-Turin), Jean-Luc Touly (ex-salarié de Véolia, animateur du FRICC), Olivier Dubuquoy (géographe, lanceur d’alerte sur les boues rouges), Pierre-Alain Mannoni (association Roya citoyenne, condamné pour délit de solidarité avec les migrants), Karim B. (transporteur routier, lanceur d’alerte sur les produits toxiques déversés sur un site d’ArcelorMittal).

En trois minutes chacun, des lanceurs d’alerte étant intervenus dans différents domaines (sanitaire, environnemental, démocratique, etc.) racontent ce qui les a poussés à prendre la parole pour révéler des faits qu’ils jugeaient contraire à l’intérêt général. De quelle façon ont-ils agi ? Quels obstacles ont-ils rencontrés ? Cette table ronde mettra par ailleurs en exergue le déficit d’encadrement juridique autour des lanceurs d’alertes.

◤ Table ronde 1 : Alerter pour agir ◢

19h30 - Avec : Edward Snowden (via skype - sous réserve), Stéphanie Gibaud, lanceuse d'alerte UBS, Eric Alt (Anticor), Martin Pigeon (chercheur à l’Observatoire européen des lobbys - CEO), Charles Sanches (Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique), Michèle Rivasi (eurodéputée, co-fondatrice de la CRIIRAD) 
Animation : Hervé Kempf (journaliste, fondateur de Reporterre)

Si les cas et les modalités du lancement d’alerte présentent une grande variété de situations, le lanceur espère toujours trouver le soutien de corps intermédiaires et de médias afin de sensibiliser l’opinion publique. Anonymat des révélations, fausses accusations, mesures provisoires afin d'empêcher les représailles jusqu'à l'issue officielle d’une procédure administrative ou judiciaire… Cette table ronde aborde aussi la question du soutien officiel de l’alerte.

◤ Table ronde 2 : Du bon rôle des médias dans l’alerte ◢

21h - Avec des journalistes de MarsactuMediapartLe Lanceurle Ravi,ReporterreBastamag.net
Animation : Caroline Chaumet-Delattre (Lanceurs d'alerte / Passeur d'alertes)

La liberté de la presse et la protection des sources doit être intégrée à la protection des lanceurs d’alerte. Si les médias ont un rôle clé dans la révélation des scandales, ils peuvent aussi s’avérer être une arme à double tranchant qui parfois, au lieu de protéger les lanceurs d’alerte, les isolent encore plus. Cette table ronde réunit différents médias spécialisés dans l’investigation et la défense des lanceurs d’alerte afin d’évoquer leurs méthodes de travail ainsi que les questions relatives à la protection des sources et au secret d’affaires.

◤ Table ronde 3 : La protection juridique des lanceurs d’alertes. Etat des lieux et revendications ◢

22h30 - Avec : Nicole-Marie Meyer (lanceuse d’alerte, Transparency France), Jacques Toubon (Défenseur des Droits – sous réserve), Enrico Ceci (lanceur d’alerte, fédération internationale des lanceurs d’alerte - sous réserve), Glen Millot (Sciences citoyennes), Virginie Rozière (députée européenne, auteure du rapport d’initiative voté par le Parlement européen « Mesures légitimes visant à protéger les lanceurs d'alerte qui agissent au nom de l'intérêt public »

La définition juridique des lanceurs d’alerte est souvent trop restrictive ; leur protection juridique doit être basée sur l’information révélée. Cette table ronde questionne notamment la « procédure » à respecter par le lanceur d’alerte afin d’être considéré comme tel : peut-il divulguer l’information directement aux médias avant de passer par la case interne ou institutionnelle ? La question de l’inversement de la charge de la preuve en cas de litige entre l’entreprise et l’employé est aussi au cœur des problématiques liées à la protection du lanceur. 

◤ Espace Agora ◢

18h-minuit - Forum, librairie et projection
Entre forum associatif (avec stands et tables de presse), librairie (avec dédicaces des auteurs intervenants en soirée), buvette et petite restauration, l’Espace Agora propose la projection en continu du web-documentaire de Moran Kerinec Lancer l’alerte, ainsi que de courts portraits de lanceurs d’alerte réalisés par Caroline Chaumet-Delattre (Passeur d'alertes).

◤ L'atelier du lanceur ◢

19h-minuit 
Sous garantie d’anonymat, cet atelier vous invite à partager, avec des « experts » de l’alerte, des faits qui vous paraissent contrevenir à l'intérêt général et d’envisager des modes d'action appropriés. Chaque session (1 heure) est limitée à 10 participants (inscriptions à : lanceurdalertemucem@gmail.com).

Tout sur La Nuit des Idées : https://www.lanuitdesidees.com/fr/
https://www.facebook.com/events/236959773509360/

Pour sa première rencontre citoyenne de l'année, le collectif "Changer Marseille" s'attaque à un sujet brûlant dans la cité phocéenne : l'éthique de nos hommes et femmes politiques.
L'objectif sera de faire émerger des moyens pour lutter contre la corruption, le clientélisme et l'affairisme qui sévissent parfois à Marseille en approfondissant les solutions présentées par les citoyens. Sur la base du débat qui animera la soirée, une idée de pétition pourra être imaginée afin qu'elle soit publiée sur le site de notre partenaire Change.org.

https://www.facebook.com/events/574242126276170/

Janvier 2018, Lancement des conférences participatives de l'association "Le dispensaire Julien Allaire".

C'est l'occasion pour vous de partager votre vision du monde, et de découvrir celle des autres. Praticiens de santé, acteurs du bio et du bien-être, citoyens conscients et bienveillants, nous créons ensemble l'humanité et les soins de demain.

Le concept : on se réunit à partir de 18H30, on boit l'apéro (en mode veggie tapas). Un comité d'accueil introduit un sujet*, puis vous et chaque autre participant partagez votre expérience, savoir et connaissance.

Mercredi 31 Janvier 2018, 
Le sujet que nous développons ensemble est "La détox holistique". Avec le changement de saison et l'énergie montante du printemps, il est temps de faire un grand nettoyage interne. "HOLISTIQUE" parce que la détox n'est pas réservée au corps physique ou à la phytothérapie mais bel et bien à l'ensemble de nos corps physique, émotionnel et éthérique. Alors quels sont les outils naturels que nous pourrons mettre en place dès à présent pour notre transition à la santé consciente ?

Pour participer en tant que bénévole de l'organisation :
marseille@aperodispensaire.fr

- Tarifs : 7 euros 
- Entrée libre pour les adhérents** de l'association Le dispensaire
- Lieu : La Siest'In 47 bd Paul Peytral 13006 Marseille

* thématique santé et épanouissement personnel 
** Adhésion annuelle à partir de 10 euros, sur place

https://www.facebook.com/events/1767219676672814/

LE VIVANT DANS TOUS SES ÉTATS - cycle 2017-2018
www.opera-mundi.org

Gilles CLÉMENT , Grand format de l'Alcazar du 13 février 2018
Théoricien du jardin, écologiste humaniste engagé, Gilles Clément est un jardinier-paysagiste de renommée internationale. Une rencontre avec un Grand Format de la pensée !

► CONFÉRENCE à 18h
LE VIVANT, LE JARDINIER : LE PARTAGE DE LA SIGNATURE
suivie d'un Apero Mundi à 19h30
Entrée libre sans réservation
INFOS 07 82 41 11 84 

Quel est le jardin de demain ? A-t-il besoin d'un jardinier ? Pour le paysagiste mondialement reconnu Gilles Clément, le jardin n'est pas un décor, il est avant tout un territoire privilégié de l'accueil du vivant. Le jardinier n'est qu'un initiateur du projet, tout le reste dépend du vent, des oiseaux, des abeilles, des musaraignes, des vers de terre, des champignons, des bactéries…

Ingénieur horticole, paysagiste, écrivain, jardinier, Gilles
CLÉMENT enseigne à l’École nationale supérieure du paysage et au Collège de France.
http://www.gillesclement.com/

► AU PROGRAMME du 13 février
14 h Atelier philo enfant 
15 h Conférence Abécédaire (7-14 ans) 
LA VIE AU JARDIN par Gilles CLÉMENT 
18h00 Conférence : 
LE VIVANT, LE JARDINIER : LE PARTAGE DE LA SIGNATURE
par Gilles CLÉMENT 
19h30 Apero Mundi

►En amont : samedi 10 février - 11h30 à 13h 
ATELIER PHILO ADULTES animé par les PHILOSOPHES PUBLICS
Inscriptions : 04 91 55 36 54 (département sciences Alcazar)

Cette conférence est proposée en partenariat avec les Bibliothèques de Marseille - Les Grands Formats de l'Alcazar

Contacter Opera Mundi
Conférences Opera Mundi
07 82 41 11 84 / info@opera-mundi.org
programme détaillé, newsletter : www.opera-mundi.org

En soutien aux Zadistes de Notre Dame des Landes et contre toutes les mesures policières qui mettraient fin à une expérience d'autogestion écocitoyenne qui s'est inscrit dans la durée.
Pour s'opposer à toute tentative de criminaliser une entreprise d"un vivre autrement" sans violence et dans la liberté et le respect de l'environnement. Non la ZAD n'est pas une zone sans droits, c'est un lieu où les droits de l'humain prévalent sur les contraintes de la finance et du profit.
https://www.facebook.com/events/1511948598924285/

Fessebouc
S'inscrire à la Newsletter
Tribune libre

Loading
Chargement en cours...



 
Code de sécurité :
Recopiez le code ci-dessus :
 


Smilies

Login
Pseudo :
Pass :
 Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

  Membres
 · Admins : 9
 · Membres : 928 [Liste]
 · Dernier : MichaelBaG
  Qui est en ligne ?
 · Visiteurs : 29
 · Membre : 0
 · Admin : 0

Generated in 0,019278s