Compte-Rendu Apéro d'Orga - Journée de la Transition 13/06/17
Catégorie : Collectif pour une Transition Citoyenne
Ajouté le : 20/06/2017
Auteur : Gaspacho
Lectures : 364

Compte rendu de la réunion du 13/06/2017 - Préfiguration de la journée de la transition du 23 septembre - Marseille

Etaient présents :

Agnès, coordinatrice des Paniers Marseillais et citoyenne - Précédente coordinatrice du collectif pour une transition citoyenne de Marseille

- Pascal - HG 13

- Claire - Zero ecoimpact

- Yohann - Colibris Marseille.

- Anne - Attac Marseille et Artisans du Monde.

- Yohann - La Roue

- Valérie - Les amisculteurs

- Thomas - Les amiscultueurs

- Robert - Colibris et HG 13.

- Oswald - Fondation Macif - Partenaire du collectif - soutien des projets - D'autres moyens de faire une transition

- Joël - Attac Marseille -

- Jean-Christophe - Filière paysanne

On est concerné trois fois par jours par la queston alimentaire

- Mégane - de Zéro écoimpact

- Jean Pierre - Réseau hospitalité

- Jessica - Greenpeace

- François - Sans Transition ! Provence

- Après que chacun-une se soit présenté, Agnès introduit la rencontre en expliquant qu'il serait bien d'arriver à créer des événements partout dans la ville avec une communication commune. Il serait bien que les populations puissent avoir dans leurs quartiers un atelier, une conférence voir un parcours avec les lieux de transition. Elle indique que l'on pourrait imaginer que la Roue, monnaie locale, soit mise en avant, par exemple via des bureaux de change.

Agnès rappelle que les Paniers Marseillais fêtent leurs dix ans le dimanche 24 septembre, soit le lendemain de la journée de la transition citoyenne. Et que les personnes sont invitées à un grand repas partagé.

- Anne rappelle rapidement les actions qui ont été menées l'année dernière : une fête de l'agriculture paysanne à la Gavotte, un marché paysans utilisé alors comme la vitrine de la transition citoyenne. Plusieurs stands de membres du collectif y ont présenté leurs alternatives. Le matin une réunion avait été organisée par les acteurs intéressés par le plan départemental de transition alimentaire. L'après-midi a été organisé un café citoyen.

- Agnès précise que, en parallèle, une projection du film Demain a été organisée par la Nef et FNE au centre social Méricoline. Des animations ont aussi eu lieu dans les Biocoops.

- Yohann (La Roue) rappelle que, en 2013, une disco soupe a été organisée avec succès au Point de bascule, café associatif aujourd'hui disparu.

- Anne rappelle les actions menées dans les Biocoops en 2015 : tractage et sensibilisations aux alternatives de transition près des caisses. Une réussite. Mais le public était déjà sensible au bio et au local. Et il est facile d'entrer en contact avec lui sur d'autres thèmes liés à la transition.

- Yohann (La Roue) rebondit en disant qu'il faudrait toucher un public plus large.

- Claire se demande comment sensibiliser un jeune public ?

- Pascal évoque la possibilité de présenter plusieurs structures sur le parvis du Vieux port. Mais que cela sous entend d’avoir l'accord de la Mairie

- Anne rappelle alors le précédent de l'interdiction du village Alternatiba par la Municipalité. Elle indique à ce propos que le mouvement de la transition citoyenne et Alternatiba sont de fait très proche. Et que Alternatiba a signé la charte de la transition citoyenne.

- Jean-Pierre affirme que pour beaucoup de personnes, la transition n'est pas explicite. "on peut avoir toutes les pièces d'une horloge sur la table, ça n'en fait pas pour autant une horloge", dit il. Il faut se demander comment faire unité. Une stratégie est à mettre en place. Il faut évoquer les dimensions politique et économique. La transition, ça n'est pas que des paniers bio. On ne fait pas cette journée pour nous, mais pour convaincre. Pour lui, il faudrait traiter le sujet plutôt sur une semaine que sur une journée seulement.

- Jessica rappelle l'opération de nettoyage du Vieux port. Le prochain nettoyage aura lieu en octobre. Elle évoque l'exposition "Vie d'ordures" au Mucem. Selon elle, elle ne met pas assez l'accent sur les méthodes du "zéro déchet". Elle propose un atelier qui mettrait plus en avant la méthode du zéro déchet.

- Yohann (La Roue) parle de l'événement "Le Chant des Colibris" récemment organisé au Toursky. Pour avoir un stand, il fallait proposer quelque chose de concret.

- Pascal pense qu'il faut choisir une orientation pour l'événement avant d'aborder le contenu en détail

- Valérie évoque le thème des déchets comme un axe possible

- Anne n'est pas d'accord avec le fait d'axer la journée sur un grand thème car, selon elle, il faut elle faut montrer la diversité des actions de transition

- Yohann (Colibris) - Insiste sur la nécessité d'avoir une communication commune entre les différents organisateurs des événements.

- Agnès approuve. Elle parle à nouveau de la possibilité de réaliser un parcours en s'appuyant sur les réseaux de quartiers afin de toucher davantage de personnes. Elle dit que des thématiques pourraient être abordé sous forme de parcours (ex: parcours zéro déchet, parcours agriculture, parcours habitat...).

- Pascal indique que le Chant des Colibris au Toursky a surtout attiré un public déjà sensibilisé. Il faudrait, pour la journée de la transition, plutôt être présent dans un espace public visible pour que les gens "tombent dessus" par hasard.

- Anne explique qu'il faut montrer la cohérence de l'ensemble des initiatives. Parce que la transition ça n'est pas que l'écologie et la défense de l'environnement. Il faut par exemple redire que la thématique de l'immigration doit être abordée. L'accueil des personnes migrantes fait partie de la transition. Ne faudrait-il pas dans chaque quartier un endroit qui aborde les différents aspect de la transition ?, se questionne-t-elle. Le but : montrer que les différentes structures travaillent ensemble dans une même direction.

- Joël évoque la possibilité de construire un village. Cela demande du temps de préparation. Pour lui, il faut peut être faire plusieurs choses un peu plus spontanée un peu partout au lieu de se confronter à un possible blocage de la part de la mairie si on fait quelque chose plus important à un endroit donné.

Il évoque la nécessité d’étoffer l'équipe du collectif marseillais. Il parle de la possibilité de faire un petit dépliant en papier. Il rappelle qu'un tract avait été réalisé en 2014 qui expliquait rapidement : qu'est-ce que je peux faire ? Pour la transition ?

Il évoque aussi l'existence d'un groupe d'Attac qui organise des projections : Attac fait son cinéma. Ce dernier devrait bientôt projeter le film de Marie-Monique Robin, Qu'est-ce qu'on attend ?

Il parle également du Collectif emploi climat Marseille, animé par des associations et des syndicats pour répondre à la fausse croyance "l'écologie détruit des emplois", alors que c'est tout le contraire.

Il évoque aussi le projet territorial de transition alimentaire. Maintenant que ce plan a été acté par les municipalités, qu'est-ce qui fait qu'il n'avance pas ?

Il aborde ensuite le sujet des migrations. ça n'est pas qu'un problèmes mais aussi une solution. Des territoires n'attendent qu'une chose, c'est que des gens s'installe, dit il.

- Robert souligne que l'idée de projeter le film Qu'est-ce qu'on attend ? est dans l'axe de la journée. Il faudrait proposer cette projection avec un grand débat avec les acteurs de terrain. Qu'est-ce qu'on attend à Marseille ? Puisque une petite ville s'engage elle dans la transition.

Au-delà, il évoque lui aussi le sujet du projet alimentaire territorial. Où en est on après que le conseil métropolitain ait voté à l’unanimité pour ce projet ? Il faut que les élus nous rendent des comptes. La métropole pourrait être interpellée sur ce sujet par un collectif d’associations comme le collectif pour une transition citoyenne.

- Jean-Pierre propose la création d'une maison de l'hospitalité à Marseille. Il faut montrer que le respect de la nature et le respect des gens c'est la même choses.

- Deux personnes arrivent en cours de réunion. Ils se présentent : Mathieu : membre d'Alternatiba depuis peu. Il s'intéresse notamment au compostage et à la végétalisation. Sébastien est membre des Paniers marseillais - Il s'intéresse aussi au thème de la démocratie locale.

- Agnès invite les membres du collectif à prendre sa relève pour la coordination.

- Pascal propose la création d'un pôle habitat énergétique qui pourrait être mis en place avec Enercoop.

- Yohann de la Roue propose d'agréger les informations.

- Agnès évoque le sujet de la communication et de son coût. Elle interpelle l'assemblée en demandant quelle association peut sortir 100 euros pour que l'on puisse faire des impressions ? Au moins 2000 flyers seraient, selon elle, nécessaire.

- Agnès propose la création d'une sorte de forum et agora en ligne

- Claire va faire un framapad pour l'envoyer à la vingtaine de mail.

- Yohann (La Roue) indique que, avec la Roue, ils peuvent peut mobiliser des militants dans différents quartiers.

- Agnès et Joël proposent de faire un point ensemble début septembre

- Agnès évoque l'idée de recenser toutes les actions. L'idée serait de créer une dynamique locale. De montrer que par quartier que ça peut bouger à Marseille. ll faut Engager les acteurs là où ils sont pour organiser une fête de la transition dans leurs secteurs respectifs. Donc plutôt se concentrer sur le micro local et sur le quartier.

- Agnès indique par ailleurs qu'un rassemblement pourrait se faire aussi dans un lieu d'hospitalité, qui pourrait être installé dans le Panier. Et le 22 ou le 23 au soir, la projection du film de Marie Monique Robin suivi d'un débat un débat pourrait avoir lieu avec Attac fait son cinéma.

- Agnès évoque la possibilité d'imprimer 2000 flyers sous forme de dépliant. Et des affiches .

- Jonas va étudier le sujet.

- Yohann de la Roue évoque l'importance d'organiser des concerts, une scène ouverte.

- La discussion se termine sur la pertinence d'adopter ou non le nouveau nom officiel de la journée : la journée des possibles.

- Discussion autour du choix de la première rencontre. Les personnes présentes.

-Framapad par quartier est proposé pour voir ce que font toute les associations sur place.

- Une prochaine rencontre est prévue pour le mercredi 30 août. Entre temps, les associations de quartiers doivent se rassembler et s'organiser localement. Un framapad par quartier va être créé pour présenter les actions de toutes les structures sur les différents secteurs de la ville.


  

Les 4 derniers commentaires

Auteur Commentaire
France.gif rosevivianwe

Posté : 11/07/2017

Rolex watches

 

This is a stylish?Swiss Movement Rolex watch and Louis Vuitton Handbag it has a black dial. But I don’t like it. I’m bound to say.? Let’s talk about theRolex Replica Watch.The most obvious is that the Datejust Replica Watch is out of focus. And yet, despite the fact that critical sharpness on critical elements of a Valentino handbags should be the first consideration, you’d be surprised how often this essential trait of a usable watch picture is absent.

 

 



   
Commentaires : 1 
[ Consulter tous les commentaires ]
Pseudo :
Evenements

L’association CercLL (CercLL d’Entraide et Réseau Coopératif autour des Logiciels Libres) vous invite à une install party GNU/Linux, le samedi 16 décembre 2017 de 14h00 à 19h00, dans la salle du Foyer du Peuple 50 rue Brandis 13005 Marseille.

Vous avez envie de découvrir un système d’exploitation libre, simple d’utilisation, stable, rapide et sécurisé. Une nouvelle façon d’utiliser votre ordinateur.

Vous vous sentez une affection naissante pour le Gnou et le Manchot, les mascottes de GNU/ Linux.

Au programme:

DÉCOUVERTE de l’univers des logiciels libres.

INSTALLATION d’un environnement GNU/ Linux, ainsi que le meilleur des logiciels libres.

Venez avec votre ordinateur, nous installerons ensemble une distribution GNU/Linux avec un ensemble de logiciels libres et gratuits pour une utilisation quotidienne.

Ouvert à tous – accessible aux débutant-e-s

Une participation de 2 euros est demandée.

L’adhésion à l’association est de 20 euros annuelle.(L’adhésion n’est pas obligatoire).

Plan d’accés

Attention
La salle du bas étant occupée par un loto, nous serons dans la salle au premier étage.
Fessebouc
S'inscrire à la Newsletter
Tribune libre

Loading
Chargement en cours...



 
Code de sécurité :
Recopiez le code ci-dessus :
 


Smilies

Login
Pseudo :
Pass :
 Enregistré
S'enregistrer
Perdu votre Pass ?

  Membres
 · Admins : 9
 · Membres : 928 [Liste]
 · Dernier : MichaelBaG
  Qui est en ligne ?
 · Visiteurs : 32
 · Membre : 0
 · Admin : 0

Generated in 0,015731s